Riccardo ROSSATI

http://www.riccardorossati.fr

Parcours, expositions, galeries et récompenses

Né à Rome et issu d’une famille d’artistes-peintres, j’ai commencé très jeune l’apprentissage de la peinture à l’huile. Après des études littéraires classiques, j’ai étudié durant 5 ans à l’Académie des Beaux-Arts de Rome, où j’ai pu approcher les maîtres de la Renaissance italienne aussi bien que l’expressionnisme moderne. peinture contemporaine.

J’ai ensuite travaillé et exposé pendant plusieurs années à Tunis, Rome et à Paris, puis séjourné en 2003 en Hollande où j’ai travaillé avec diverses galeries. J’y ai reçu une empreinte picturale substantielle, influencée par le réalisme néerlandais, la « nouvelle-objectivité » allemande et l’ancien art flamand. Grâce à divers stages en Norvège auprès du peintre Odd Nerdrum, qui reprend les grands thèmes du symbolisme, j’ai poursuivi ma recherche picturale, et confirmé mes aspirations créatrices en matière de réalisme onirique.

J’ai alors développé grandement mes techniques, encore davantage appréhendé le corps humain, ses muscles, la chair et les os, ses postures, à tous les âges de la vie, comme la vie intérieure et émotionnelle de mes sujets, leur identité intime dans le monde à un moment donné dans le temps.

Mais aussi

Par ailleurs, au travers de séjours artistiques en Chine, à Singapour et en Thaïlande, j’ai enrichi ma propre culture européenne d’une vision artistique asiatique tout à fait différente, que j’ai notamment pu exprimer lors d’une importante exposition solo en 2008 à Pékin au « 798 Art Center », qui représente le cœur battant de la créativité en Chine.

Je travaille beaucoup depuis cette période autour des thèmes suivants : les conflits intérieurs de l’égo, ses forces et faiblesses, le corps conscient et ses mouvements, ses luttes, ses esquives et défis (comme à travers la boxe thaï, présente dans mes derniers travaux), à l’instar de ce que véhiculaient les cultures antiques, notamment avec l’idée du « soma » grec. Ainsi, j’essaie d’aborder de manière symbiotique les rites traditionnels et la culture contemporaine, servant tous deux le combat ordinaire humain, ses joies et désespoirs. Je continue donc de traiter ces thématiques universelles en m’inscrivant dans ce « réalisme onirique », ce à Paris, où j’ai décidé de m’installer en 2005, au vu du réseau professionnel.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close